La culture de la non-violence

La violence est intrinsèque à l’homme et constitue la force que l’on use contre le droit. Elle peut être physique, psychologique et sexuelle. Les élections constituent des périodes de manifestation de ces violences. Pour préserver le climat de paix, il est important de cultiver la non-violence qui est une attitude, un moyen contre les conflits et la tension en appelant au sens de responsabilité des citoyens. Ceci suppose des actions non violentes telles que les désobéissances civiles (transgresser une loi que l’on juge injuste), les interventions civiles pour s’opposer à l’arbitraire (grève, boycotte).

La non-violence est un effort constant pour engager les gens dans le processus de décision, et de les soumettre à la discipline qu’une telle participation significative implique, plutôt que de les soumettre à des pressions externes et institutionnelles.

Par : Djimi Djamiou ABOUDOU

 

Partager sur les Réseaux Sociaux
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE