COMMENT DEVIERGER UNE FEMME SANS CRAINTE? 

Dévierger une femme est un parcours de combattant pour certains hommes. Pour les femmes c’est une autre vie qui commence.  Comment se passe ces moments mémorables?  Pourquoi les femmes ont-elles peur de cette étape?  Éléments de réponse avec Ekue Alain, sexologue à Lomé.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Humm, c’est un travail qui me passionnait depuis mon enfance.  J’ai eu aussi une éducation sexuelle avec mes parents depuis l’âge de13ans. C’est ce qui m’a motivé à faire une formation sur la sexologie.

Vous avez une fois déviergé une femme?

Oui, plusieurs fois, la première fois c’était au lycée en classe de première en 2003. J’avais 21ans et la fille avait 18ans à l’époque.  Les autres fois c’était à l’université et aussi dans la vie active.

Dites-nous comment Dévierger une femme en toute quiétude?

Hahahaaha, d’abord il faudrait rassurer la fille,  la mettre à l’aise.  C’est-à-dire préparer la fille psychologiquement avant les hostilités proprement dites. Faites croire à la fille que ce n’est pas pour lui faire du mal mais ça serait un plaisir partagé.  En plus, caresser bien la fille avant de commencer le match,. C’est bien quelque fois d’utiliser des lubrifiants avant l’acte sexuel.

Avez-vous une confidence à nous faire?

Hahahaaha, j’ai déviergé une fille lors d’un anniversaire à Baguida. Ce n’était pas ma copine mais une occasion de fête, nous étions aussi ivres.  Arrivée à la maison, elle sentait des douleurs au bas ventre.  Sous la pression de ses parents,  elle a raconté les faits et a remis mon numéro à son père qui était un colonel de l’armée.  Parallèlement,  elle m’a dit de fuir le quartier pour quelques jours. Après un mois les choses se sont calmées,  mais la relation n’a pas continué.  Voilà ce que j’avais à vous dire. Merci à vous et toute  votre équipe.

TEMOIGNAGE D’UNE FILLE DEVIERGEE UN JEUDI MATIN

Elle s’appelle Kékéli, 28ans teint noir cuisinière à Lomé.  Lizez plutôt

J’avais à l’époque 20ans après mon Bac G2 en 2006 à Lomé.  J’ai connu mon copain déjà en classe de seconde. Nous nous sommes promis de passer à l’acte sexuel après notre BAC. C’était un jeudi matin autour de 10 heures,  après avoir mangé un bon plat de foufou. Après quelques minutes,  mon copain a commencé par me caresser et je suis rentrée dans le jeu. Mais j’avoue que j’avais peur, mon coeur battait à 180 degré.  Il commença par me déshabiller,  les caresses suivaient sans doute. Après 10 minutes,  il sorti un lubtifiant qu’il a mis sur son sexe ,sur mon bas ventre et autour de mon sexe. Il m’a pénétré brusquement,  je sentais du plaisir mais ça faisait un peu mal. Je vous assure que mon gars m’a fait rêver et je vous informe que nous vivons sous le même toit depuis 3 ans. Nous avons un enfant qui a 2 ans.

 

PHANO LEPRINCE

Partager sur les Réseaux Sociaux
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE